Crise du Golfe – Qatar

Depuis ce lundi 5 juin 2016, les pays du Golfe avec l’Egypte ont cessé toutes relations diplomatiques et ont appliqué mutuellement divers sanctions envers le Qatar. Le gouvernement Qatari est, officiellement, accusé de financer et d’encourager plusieurs groupuscules terroristes dans la région du Moyen-Orient. Les raisons réelles de cette crise semblent beaucoup plus officieuses, mais quel qu’en soit le vrai motif, les personnes ayant placés leurs avoirs dans cette juridiction offshore, ont de quoi s’inquiéter !

Une crise diplomatique sans précédent

En ce début de semaine, l’Arabie Saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis (EAU), l’Egypte et le Yémen ont l’un après l’autre cessé toutes relations avec le Qatar, allant même jusqu’à fermer leurs frontières (terrestre, aérienne et maritime) pour certains d’entre eux. Naturellement, l’impact est lourd pour le petit émirat du Golfe Persique, avec depuis mardi 6 juin, plusieurs compagnies aériennes qui interrompent leur vol en direction ou en provenance du pays. Cette crise frappe directement les citoyens Qataris qui n’ont plus que 2 semaines pour quitter l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et Bahreïn. Le gouvernement Saoudien et le reste, laissent 48 heures aux ambassadeurs. Plusieurs politologues affirment que les principales raisons sont d’abord politiques et pointent du doigts une tentative de l’Arabie Saoudite de déstabiliser son rival Qatari. En tout, cas tous s’accordent à dire que cette crise semblera longue et durable, un risque loin d’être négligeable pour les investisseurs et entreprises de la région.

Les leçons à retenir

Les enseignements à retenir de cette crise politique et diplomatique sont nombreux. Tout d’abord, il parait très important de choisir sa juridiction pour son système fiscal avantageux, mais surtout pour sa stabilité politique. Un pays à la politique instable pourrait condamner à jamais vos avoirs offshores. Gardez toujours en tête cela, et ne succombez pas aux chants des sirènes à travers des ouvertures de comptes ou de sociétés offshores trop faciles via des intermédiaires ou des plateformes en ligne douteux. Ouvrir un compte offshore n’est pas chose simple, bien au contraire, c’est pourquoi dans bien des cas il est nécessaire de passer par un professionnel de l’offshore reconnu comme FBS Banking. Le monde de l’offshore, est un univers complexe nécessitant une expertise de professionnels si l’on ne veut pas s’en mordre les doigts par la suite, et profiter pleinement de ses revenus. De surcroît, pour les plus aisés, nous ne préconisons pas de mettre « tous vos œufs dans le même panier », et d’avoir comme compte « de secours » dans une juridiction différente. Ainsi, le risque est limité si le pire devait arriver (comme par exemple la faillite de la FBME à Chypre), une autre partie de vos avoirs en offshore reste disponible dans l’immédiat. Il est alors nécessaire d’être stratégique et prévoyant afin d’éviter les mauvaises surprises, si l’on veut profiter allègrement de ses avoirs offshores. Si vous souhaitez davantage de conseils sur la gestion de votre patrimoine ou de vos actifs, FBSB est là pour vous conseiller !

Choisir FBS Banking™ c’est faire le choix d’un service professionnel de qualité, et d’experts à votre écoute qui seront là pour vous aiguiller et vous conseiller quelle que soit votre situation. FBSB c’est aujourd’hui, 20 ans d’expérience dans l’univers du Banking offshore, et de précieux partenariats avec des banques de renom dans le monde entier. Alors n’hésitez pas à nous exposer votre situation via contact@fbsb.com ou à travers notre formulaire de contact en ligne.

FBS Banking™, le choix de la prospérité en toute légalité !